MARC  LABOURET

   Enfin ! Après dix mois où je n'ai fait ici qu'amender ou compléter tel ou tel article sur des points secondaires, voici un nouveau texte. Les secrets des bâtisseurs ! Si seulement il y en avait... Mais allez voir, peut-être deviendrez-vous zozotériste comme tout le monde. Frédérique, au moins, a publié son histoire de Salomon en juin. D'autres chantiers nous ont accaparés, notamment une exposition sur l'art macabre que nous avons contribué à concevoir et mettre en oeuvre, l'été dernier à Villeneuve-sur-Yonne. Il faut que j'en déduise un article sur le macabre dans la musique, la littérature et le cinéma. Beaucoup de projets vu mon grand âge.

   Je me suis un peu perdu dans la disneylandisation du monde, et pris les pieds dans le suaire de Turin. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot.

   Je fais encore des découvertes en numismatique maçonnique, qu'il me reste à analyser et mettre en place. Avez-vous vu les deux pièces maçonniques inédites et spectaculaires insérées dans le dossier "Découvertes 2017-2018" ? Un grand médaillon évoque la constitution de 1849 du Grand Orient, et un autre l'amnistie des communards. Témoignages historiques émouvants.

   metaux et memoireCar ce site est évidemment aussi, voire d'abord, le lieu de publication des corrections et ajouts à la somme publiée en 2007, dont les insuffisances et imperfections peu à peu se révèlent et se réduisent.

"Les Métaux et la mémoire - la Franc-maçonnerie française racontée par ses jetons et médailles"
Prix du livre maçonnique 2008. 
Maison Platt éditeur, 49 rue de Richelieu, Paris
Prix public : 100 euros.
 
 
 

marcmoitieQui ?

A 70 ans, mes études lointaines, mes emplois caducs  et mes militantismes périmés n'ont plus guère d'intérêt. Dans un impossible curriculum vitae, je voudrais parler d'amitiés et d'amours, de voyages et de jeux, de devoirs bien ou mal remplis, d'ivresses et d'ascèses, de bonheurs et de deuils. Mais tout cela serait, soit impudique, soit impudent.

Avec tout cela qui m'a fait ce que je suis, il me reste à partager le pain et le sel de mes découvertes, avec ma famille, mes frères, mes amis, peut-être vous. Soyez bienvenu dans ma retraite.